Offre à durée limitée - Économisez jusqu'à 80 %

+ domaine Gratuit pour 1 an

L'offre se termine dans:

02 :

15 :

28 :

42

blog Zyro

Tous les sujets
Astuces pour PME Commerce en ligne Essentiels du web Inspirant Inspiration L'essentiel Marketing Réseaux sociaux

Comment accélérer la vitesse de site

À quelle vitesse de site web se charge-t-il lorsqu’une personne le visite ?

Étant donné que Google donne la priorité à la vitesse des pages comme critère de classement, un site web qui se charge lentement peut menacer votre classement dans les moteurs de recherche.

À moins que vous ne soyez un pro du développement web, l’optimisation du temps de chargement de votre site web peut sembler difficile.

Mais heureusement, en réalité, il existe des moyens faciles d’améliorer le temps de chargement de vos pages.

Dans cet article, nous vous proposons un guide complet sur la façon d’augmenter le temps de chargement de site web.

Nous verrons également ce qui permet d’accélérer le chargement d’un site web, pourquoi la vitesse d’un site web est importante et quel est le temps de chargement idéal d’une page web, le tout étayé par des statistiques.

Indicateur de vitesse

Statistiques clés sur le temps de chargement des sites web pour prouver que la vitesse des pages est importante

Combien de fois avez-vous cliqué sur un lien, attendu ce qui vous a semblé être une éternité pour que le lien se charge, pour finalement fermer l’onglet après quelques secondes ?

Vous n’êtes pas seul – les statistiques sur le temps de chargement des sites web ont prouvé à maintes reprises que la vitesse et le temps de chargement global des pages peuvent vous coûter cher.

Le saviez-vous ?

  1. 40 % des personnes quittent un site web si la page met plus de 3 secondes à se charger.
  2. 47 % des utilisateurs s’attendent à ce qu’une page se charge en 2 secondes ou moins.
  3. Plus de 70 % des visiteurs abandonnent un site web dont le temps de chargement est supérieur à 5 secondes.
  4. Seuls 30 % des internautes ont la patience d’attendre entre 6 et 10 secondes le chargement d’une page avant de cliquer pour la quitter.
  5. Un retard d’une seconde dans le chargement d’une page peut entraîner une baisse de 7 % du taux de conversation global
  6. Près de 80 % des acheteurs ne retourneront pas sur un site web s’ils ont eu des problèmes avec le temps de chargement du site.
  7. Après seulement 3 secondes, plus de la moitié des utilisateurs mobiles quitteront une page et iront ailleurs.
  8. Au cours de l’année écoulée, 60 % des utilisateurs de téléphones mobiles ont déclaré avoir rencontré des problèmes lors de la navigation sur différents sites web, ce qui les a conduits à abandonner la page.
  9. Selon les sources, entre 12 et 44 % des utilisateurs partagent leurs expériences négatives en matière de temps de chargement et conseillent aux autres d’éviter le site web en question.
  10. Le temps de chargement moyen des pages mobiles était d’environ 15 secondes en 2018 – alors que le temps de chargement optimal des pages de destination mobiles reste inférieur à 3 secondes
  11. Les taux de rebond augmentent de plus de 30 % lorsque le temps de chargement de la page passe de 1 à 3 secondes.
  12. De même, si le temps de chargement de la page passe de 1 à 5 secondes, la probabilité que les utilisateurs quittent la page augmente de 90 %
  13. Le chargement complet d’une page prend en moyenne 10 secondes sur un ordinateur de bureau et 27 secondes sur un mobile.
  14. En moyenne, une page d’accueil met près de 90 % plus de temps à se charger sur un mobile que sur un ordinateur de bureau.
  15. Les grandes pages mettent plus de 315 % de temps à se charger complètement (y compris tous les éléments visuels), par rapport aux petites pages légères entièrement optimisées.

Ainsi, une vitesse de chargement lente nuira non seulement à votre référencement et la rendra plus difficiles à trouver, mais elle peut aussi avoir de graves conséquences si vous essayez de créer une marque ou de gérer une boutique e-commerce.

Comment accélérer votre site

Mais tout n’est pas perdu : il existe quelques solutions rapides qui peuvent vous aider à améliorer la vitesse moyenne de vos pages.

Templates de Zyro

Étape 1 : Choisissez le bon template

Soyons honnêtes : vous ne pouvez pas obtenir du trafic simplement en ayant un beau template de site web. Il doit également être optimisé pour une vitesse de page rapide.

Votre meilleur choix ici est de choisir un modèle généralement léger.

Il s’agit d’un modèle dont la conception ne comporte pas trop d’éléments différents, ce qui signifie qu’il y a moins de choses à charger.

En bref :

  • La conception web légère est efficace avec sa structure de code. Cela signifie qu’il faut réduire le nombre de fichiers HTML, CSS et JavaScript qui composent un modèle.
  • Chaque élément de conception doit contribuer à la valeur esthétique et fonctionnelle du site web.
  • Google classe en premier les sites web adaptés aux mobiles, ce qui signifie que le modèle de votre site web doit être adapté aux mobiles et au référencement.

Etape 2. Optimisez Optimize all of your images

La vérité est que la plupart des sites web ont des images qui complètent leur contenu.

Et certains sites web, comme les boutiques d’e-commerce et les portfolios en ligne, affichent au mieux des centaines d’images.

Ainsi, s’il est essentiel d’utiliser des images de haute qualité, le fait de bourrer vos pages de fichiers volumineux peut réduire considérablement la vitesse de navigation de votre site web.

C’est pourquoi l’optimisation de vos images est une nécessité absolue. Et par optimisation, nous signifions la compression de la taille du fichier de l’image sans en affecter la qualité.

Cadenas de sécurité sur fond orange

Étape 3. Assurez la sécurité de votre site web

Vous sentiriez-vous à l’aise en naviguant sur un site web dont la barre d’adresse ne comporte pas de cadenas vert ?

Nous non plus.

Sécuriser votre site web signifie ajouter des fonctions de sécurité pour prévenir les cyberattaques. Vous ne voulez pas risquer que quelqu’un corrompe toutes vos données avec des scripts malveillants, n’est-ce pas ?

La plupart des navigateurs modernes vérifient la présence de certificats SSL et de contenu potentiellement malveillant avant de charger la page en premier lieu.

Si votre site n’est pas conforme aux normes industrielles, vous risquez que la page ne se charge pas du tout. C’est une mauvaise expérience pour l’utilisateur.

Le protocole SSL (Secure Sockets Layer) sécurise la communication entre vos utilisateurs et votre serveur en cryptant les données transférées entre eux.

Il vérifie l’identification de votre site web, garantissant ainsi aux utilisateurs et aux moteurs de recherche que vous gérez un site web honnête et de bonne réputation.

  • Un SSL est essentiel pour tous les sites web, en particulier ceux qui demandent des informations sensibles aux utilisateurs, comme les boutiques en ligne avec une page de paiement.
  • L’installation d’un SSL sur votre site web vous permet d’utiliser le protocole HTTPS. Celui-ci permet de crypter la communication entre le serveur et le client, ce qui se traduit par l’apparition d’un petit cadenas dans la barre d’adresse.
  • Aujourd’hui, la plupart des navigateurs exigent que les sites web utilisent un certificat SSL comme mesure de sécurité essentielle.
  • L’utilisation d’un certificat SSL sur votre site web facilite le processus de vérification du navigateur, ce qui se traduit par une amélioration de la vitesse et une accélération générale des pages.

Etape 4. Limitez l’utilisation des iFrames

Une iFrame – abréviation de inline frame – est une balise HTML. Elle est utilisée pour afficher des éléments externes d’autres sites web sur le vôtre.

Plus précisément, elle est utilisée pour intégrer des contenus tels que des vidéos YouTube, Google Maps, et même des publicités telles que des bannières.

  • Si l’utilisation des iFrames peut libérer votre espace de stockage, cette balise ralentit les performances de votre site web, notamment la vitesse du site.
  • Avec les iFrames, un navigateur doit charger ses scripts et effectuer des recherches DNS supplémentaires vers la page source.
  • Le JavaScript bloquant le rendu peut également retarder le temps de réponse du navigateur, ce qui entraîne un chargement lent des pages.
  • Les iFrames comportent également des risques de sécurité qui peuvent mettre en danger votre site web et l’expérience globale de l’utilisateur. Si vous intégrez du contenu provenant d’un site web malveillant, vous créez des faiblesses sur votre site web que les pirates peuvent exploiter.

Si vous souhaitez augmenter la vitesse de votre site et être bien classé dans les résultats de recherche de Google, il est préférable de réduire le nombre d’iFrames sur votre site web.

Un lien d'erreur 404 affiché sur l'écran d'un ordinateur portable

Étape 5. Supprimez les liens brisés

Les liens brisés conduisent les internautes vers une page ou un fichier qui n’est plus disponible.

Cet événement déclenche un message d’erreur 404.

Et plus Google trouve d’erreurs sur votre site web, plus cela peut nuire à l’expérience utilisateur de votre site web. Personne n’aime les pages d’erreur, n’est-ce pas ?

Ces impasses numériques augmentent à leur tour le taux de rebond, ce qui réduit votre trafic global et votre taux de conversion et, surtout, nuit à votre référencement.

De plus, de nombreux liens brisés ont un impact négatif direct sur l’expérience utilisateur et peuvent ralentir la vitesse globale de la page.

C’est pourquoi il est essentiel de vérifier régulièrement l’absence de liens brisés sur votre site web et de les supprimer complètement lorsqu’ils sont repérés.

Il existe de nombreux outils de vérification des liens brisés, comme Dead Link Checker et Broken Link Check.

Ces outils vous aident à identifier les liens défectueux sur votre site web afin que vous puissiez les supprimer ou les remplacer par des liens fonctionnels.

Étape 6. Optimisez le placement de contenu

Lorsque vous visitez un site web, votre navigateur charge d’abord le contenu situé au-dessus du pli.

Cela signifie que l’utilisateur ne verra que le contenu visible en haut de la page, et qui s’adapte à l’écran de son appareil.

  • Pour charger les parties inférieures sous le pli, vous devez faire défiler la page et atteindre les sections inférieures en premier.
  • En veillant à ce que le contenu de la partie supérieure de la page soit léger, la page se chargera beaucoup plus rapidement.
  • Il est important d’optimiser le placement du contenu. La vitesse de votre page s’améliorera, ainsi que l’expérience utilisateur et votre taux de rebond diminuera.

Cette stratégie est idéale pour les sites web qui utilisent un contenu visuel de grande taille.

Elle permet aux utilisateurs de voir une partie du site web pendant que le navigateur charge le reste des éléments.

Un plateau de biscuits dans un jardin

Étape 7. Utilisez les cookies et la mise en cache

Si vous avez navigué sur Internet pendant un certain temps, vous avez probablement rencontré le mot “cache”.

La mise en cache consiste pour un navigateur à enregistrer des copies temporaires des fichiers d’une page Web (généralement du contenu HTML statique, comme des images et des vidéos), ce qui accélère le processus de chargement de la page.

L’expérience utilisateur est ainsi améliorée pour les visiteurs qui reviennent, car la page de destination se charge plus rapidement.

Les cookies, quant à eux, sont de petits fichiers texte qui permettent d’identifier l’utilisateur et de le suivre pendant qu’il explore votre site.

De cette façon, vos utilisateurs peuvent sauvegarder des informations telles que les détails de connexion et même les préférences de produits sur votre site web.

Alors que la mise en cache a un impact plus direct sur la vitesse de votre site, les cookies peuvent contribuer à améliorer l’expérience globale de l’utilisateur et à rendre les situations de connexion plus rapides pour les visiteurs.

Faites attention à votre bannière de cookies, cependant – optez pour un design léger, sinon la bannière seule ralentira votre site de 2 secondes supplémentaires ou plus.

Étape 8. Utilisez un réseau de diffusion de contenu (CDN)

Un CDN fonctionne sur le principe que le contenu de vos pages de destination est distribué à un réseau de serveurs tout autour du globe.

Vous ne devrez pas compter sur un seul serveur pour envoyer votre contenu à un utilisateur aux États-Unis et à un autre au Royaume-Uni – au lieu de cela, le serveur américain distribuera le contenu à l’utilisateur des États-Unis, et ainsi de suite.

Les réseaux de diffusion de contenu contribuent à améliorer la vitesse de vos pages, car ils réduisent le stress du serveur en partageant le trafic de manière plus efficace.

Cloudflare et Google’s Cloud CDN sont des CDN populaires, mais il existe de nombreux fournisseurs adaptés à différents budgets et besoins en matière de serveurs.

Longue exposition avec des feux de voiture sur la route

Qu’est-ce qui fait qu’un site web se charge rapidement ?

Plusieurs facteurs importants contribuent à la rapidité d’un site. Il s’agit de l’hébergement et du cache du navigateur.

Un service d’hébergement fiable

La qualité de votre hébergement web détermine la vitesse de votre site web.

Trouver le bon plan d’hébergement nécessite des recherches approfondies.
Comme il existe de nombreux types d’hébergement web, vous devez tenir compte des besoins de votre site web et du volume de trafic que vous attendez.
Il est essentiel d’opter pour un fournisseur d’hébergement réputé, offrant une assistance efficace, une sécurité fiable et des ressources suffisantes pour les performances de votre site web.

Mise en cache du navigateur

La mise en cache du navigateur permet à ce dernier de stocker des éléments web statiques après avoir chargé la page web pour la première fois.

De cette façon, le navigateur peut récupérer les données stockées localement chaque fois que l’utilisateur visite la page Web. Cela lui évite d’avoir à soumettre de nouvelles requêtes HTTP et à télécharger des éléments à chaque fois.

En activant la mise en cache du navigateur, vous réduisez le temps de chargement des pages. Vous économisez également les ressources que votre serveur utilise avec les requêtes HTTP lors des pics de trafic.

Les éléments qui sont sauvegardés pendant la mise en cache du navigateur comprennent les images, les fichiers HTML, CSS et JavaScript.

La compression des fichiers image

Lorsque vous comprimez des images, vous ne coupez généralement rien. Dans la plupart des cas, la compression n’entraîne pas de perte de qualité.

Il existe deux types de compression d’images : avec et sans perte.

  • La compression avec perte supprime une partie des données de votre image pour en réduire la taille. Cette méthode peut compromettre la qualité d’une image si elle est utilisée de manière excessive, il faut donc faire attention à la quantité de données supprimées.
  • La compression sans perte supprime les métadonnées de l’image pour réduire la taille du fichier. Bien qu’elle préserve la qualité de l’image, la taille ne sera pas aussi petite qu’avec la compression avec perte.

La méthode sans perte signifie que vous pouvez restaurer l’image compressée à sa version précédente, alors que vous ne pouvez pas le faire avec la compression avec perte.

Il est préférable d’expérimenter avec les deux méthodes pour savoir quel type de compression convient le mieux à l’optimisation de vos images.

Des outils en ligne comme Compressor.io ou ShortPixel sont d’excellents points de départ.

Ces deux plateformes vous donnent un aperçu de la taille des fichiers, des formats et des différences de qualité après la compression.

Utilisez les bons types de fichiers image

Que vous le croyiez ou non, les types de fichiers image jouent un rôle important dans la qualité et le temps de chargement de vos images.

Les types de fichiers image les plus courants en ligne sont PNG, JPEG et GIF.

  • Le format PNG est généralement celui qui offre la meilleure qualité. Il est idéal pour mettre en valeur des graphiques comportant de petits détails et du texte, comme les icônes, les photographies de produits sur les sites d’e-commerce et les captures d’écran.
  • Le format JPEG est idéal pour les photos comportant de nombreuses données de couleur. Vous pouvez utiliser une compression avec ou sans perte pour ce type de fichier sans que cela n’entraîne une baisse de qualité notable. Étant donné que la théorie des couleurs peut réellement influencer la façon dont les acheteurs en ligne prennent leurs décisions d’achat, le format JPEG est votre allié si vous essayez d’attirer les visiteurs du site avec des graphiques colorés.
  • Le format GIF est le meilleur pour les animations. Les contenus visuels complexes et statiques peuvent être limités par ce format, qui ne prend en charge que 256 couleurs. La compression sans perte est la meilleure solution pour les fichiers GIF, car elle vous permet de conserver la qualité de l’animation. Les GIF sont parfaits pour les supports marketing plus terre à terre, comme les messages sur les réseaux sociaux, les articles de blog et les lettres d’information.

Ne pas abuser des plugins

i les plugins sont très utiles et contribuent généralement à faciliter la vie du propriétaire du site, une utilisation excessive peut nuire gravement à la vitesse de votre page et de votre site.

En effet, tous les modules complémentaires de votre site web partagent les mêmes ressources de serveur. Et plus vous avez de plugins qui demandent leur part de puissance, plus les pages sont lentes à charger.

Commencez par vérifier tous les plugins que vous avez installés sur votre site web (y compris votre site mobile).

Ensuite, désinstallez tous les plugins que vous n’utilisez pas et vous pourrez facilement améliorer la vitesse et le temps de chargement de vos pages de cinq secondes ou plus.

Pourquoi la vitesse de site est-elle importante ?

GIF avec " but why"

Le temps de chargement de votre page est l’un des facteurs clés du succès de votre site web, car 70 % des consommateurs considèrent la vitesse du site web comme un facteur déterminant dans leur décision d’achat.

On peut dire sans se tromper que la vitesse des pages a un impact direct sur les résultats de votre entreprise, et vous ne devriez pas la négliger.

En fait, une vitesse élevée des sites mobiles a un effet direct et positif sur le nombre de pages vues, les taux de conversion et la valeur moyenne des commandes.

Plus le temps de chargement de votre site web est rapide, plus votre taux de rebond est faible.

Pour faire simple, le taux de rebond de votre site web représente la satisfaction des visiteurs vis-à-vis de vos pages web.

Un taux de rebond élevé signifie que les utilisateurs quittent votre site web après avoir parcouru votre contenu pendant une courte période.

Un taux de rebond élevé a donc un impact direct sur votre taux de rétention (combien de personnes reviennent sur votre site après la première visite) et sur votre taux de conversion global (combien de personnes effectuent un achat, prennent contact avec vous, s’inscrivent à une newsletter, etc.)

De plus, comme Google favorise les sites web à chargement rapide, les sites web lents ont peu de chances d’être bien classés dans les pages de résultats de recherche (SERP).

Cela signifie que votre site web reçoit moins de trafic et d’exposition de la part du visiteur moyen.

C’est pourquoi il est essentiel de prendre le temps qu’il faut pour trouver des moyens d’accélérer votre site web.

Dessin d'un écran de chargement d'un ordinateur sur un fond bleu

Combien de temps un site web doit-il mettre pour se charger ?

Pour répondre brièvement à cette question, votre site doit se charger aussi vite que possible, de préférence en moins d’une seconde. Deux secondes, ce n’est pas trop mal non plus, mais vous commencerez à en ressentir les effets à partir de trois secondes.  

En règle générale, plus votre page est rapide, mieux c’est.

Il existe plusieurs façons de mesurer le temps de chargement des pages :

  • Time to First Byte (TTFB) – représente la durée nécessaire pour qu’un navigateur reçoive le premier élément d’information.
  • Indice de vitesse – perçoit la durée nécessaire au chargement complet d’un site web sur un navigateur
  • Taille de la page – compte la taille totale des fichiers utilisés par votre site web.
  • Le nombre de ressources – le nombre de requêtes HTTP effectuées par votre site web et la durée de leur traitement.

Viser un chargement de votre site entre deux et trois secondes est un bon point de référence.

Google recommande qu’un site web prenne moins de 3 secondes à charger sur les ordinateurs de bureau et les appareils mobiles.

Il ressort des statistiques de Google sur la vitesse de chargement que dès que votre page moyenne met cinq secondes ou plus à se charger, la probabilité d’un rebond augmente de plus de 100 %.

Le temps de réponse du serveur doit également être inférieur à 200 millisecondes. Si le vôtre est supérieur à ce chiffre, il est judicieux de contacter votre hébergeur et de voir quelles sont les options dont vous disposez pour accélérer les choses.

Google a également défini une taille de page idéale, ce qui signifie que votre contenu doit occuper moins de 500 Ko d’espace. Dans le cas contraire, vous ajouterez des secondes supplémentaires à la vitesse de votre page.

En réalité, la plupart des sites web sont loin d’être conformes aux normes de Google.

Dans une étude de Google, la vitesse moyenne des pages était de 4,7 secondes sur les appareils de bureau et de 11,4 secondes sur les sites mobiles.

La taille moyenne des sites web était de 1,969 Mo pour les ordinateurs de bureau et de 1,770 Mo pour les sites mobiles, soit bien plus que les 500 Ko idéaux.

Même si les normes de Google semblent trop élevées, plus vous vous rapprocherez des normes du secteur, plus votre site web sera bien accueilli par le moteur de recherche et les utilisateurs.

Outils pour vérifier la vitesse de site

L’Internet regorge d’outils en ligne que vous pouvez utiliser pour contrôler la vitesse de votre page.

Google PageSpeed Insights est l’un des meilleurs outils d’optimisation des sites web.

Propulsé par Google, cet outil est gratuit et génère un rapport détaillé sur la vitesse de votre site en quelques secondes.

Il vous suffit d’entrer l’URL de votre site web pour que l’outil effectue un test de vitesse afin d’évaluer les performances globales de votre site en matière de vitesse.

Google PageSpeed Insights fournit également des recommandations sur la manière d’améliorer le temps de chargement de vos pages.

PageSpeed Insights, un outil pour vérifier la vitesse des sites web

Test My Site est une autre excellente plateforme de test de la vitesse des sites web qui peut vous aider à améliorer le temps de chargement de l’ensemble de votre site Web, ainsi que des pages web individuelles.

Cet outil va encore plus loin en vous permettant de comparer le temps de chargement de vos pages avec celui d’autres sites web. Qui n’aime pas les statistiques de vitesse ?

Le fait de pouvoir comparer votre site web à d’autres vous aide à prévoir les taux de conversion une fois la vitesse augmentée.

Test My Site, un outil pour tester la vitesse des sites web

Vous pouvez également utiliser Pingdom, un autre excellent test de vitesse gratuit. Il calcule la taille totale de la page, les requêtes HTTP et le temps de chargement.

Comme Google PageSpeed Insights, Pingdom donne également des suggestions sur la façon d’améliorer les performances de vos pages Web.

Pingdom, un outil pour tester la vitesse des sites web

Bien que ces outils fournissent des informations utiles sur les performances de votre site web, ils sont conçus pour être utilisés comme des guides pour accélérer un site web et non comme des mesures fixes.

Vous obtiendrez les meilleurs résultats en testant systématiquement différentes techniques d’optimisation de vitesse et en surveillant l’impact qu’elles ont sur vos statistiques globales de vitesse.

Écrit par

L'avatar de l'auteur

Roua

Passionnée par l'écriture et les affaires, Roua a décidé de fusionner les deux dans ce qu'elle fait. Lorsqu'elle n'écrit pas de billets de blog sur le commerce électronique et les affaires, elle aime faire du yoga et apprendre de nouvelles langues.

Rejoignez la conversation

Votre adresse mail ne sera pas publié. Tous les champs sont requis.