Offre à durée limitée - Économisez jusqu'à 85 %

+ domaine Gratuit pour 1 an

L'offre se termine dans:

02 :

09 :

44 :

13

Comment créer une boutique en ligne : Guide étape par étape

Créez une boutique en ligne étape par étape

Vendre en ligne était une véritable corvée.

Il y a dix ans, il n’était tout simplement pas possible de gérer une boutique en ligne sur pilote automatique depuis votre lit. Heureusement, elle l’est aujourd’hui.

Vous pouvez mettre en place votre boutique en un rien de temps, grâce à des concepteurs de sites web de classe mondiale qui ne nécessitent aucune compétence en matière de codage ou de conception.

Vous pouvez vous concentrer sur l’essentiel, comme mener des campagnes de marketing époustouflantes et présenter des produits intéressants dans votre boutique, sans avoir à vous soucier du codage, de l’hébergement ou du référencement.

Pour vous aider à démarrer, nous avons compilé un guide étape par étape sur la façon de lancer une boutique en ligne en un temps record.

Étape 1. Choisissez votre niche

Savez-vous pourquoi tous les gourous du commerce électronique ne cessent de souligner l’importance de choisir le bon créneau ? Parce que c’est en fait très important si vous voulez gérer une boutique en ligne avec succès.

Vous aurez beaucoup de mal à faire en sorte que votre boutique en ligne se distingue et se développe si vous ne disposez pas d’un créneau bien défini.

Avec les grandes multinationales qui dominent de nombreux marchés, il est impossible de lancer un magasin général et de gagner beaucoup d’argent. Mais ne vous inquiétez pas, c’est pourquoi de niches efficaces sont si utiles.

Une niche  est en fait une façon fantaisiste de dire quelle est votre spécialité ou votre centre d’intérêt au sein d’une inustrie plus importante.

Disons que vous vous demanez comment créer un magasin en ligne qui vend des jouets et d’autres produits pour enfants.

Vous pourriez essayer d’inclure dans votre boutique tous les jouets imaginables, des livres pour bébés aux petits soldats et aux pataugeoires extérieures, mais vous n’aurez probablement pas de succès.

Voici quelques raisons pour lesquelles ça risque de mal tourner : 

  • Il sera trop générique. Si on vous demande pourquoi votre magasin de jouets est meilleur qu’une grande marque, que répondriez-vous ? Vous proposez très probablement les mêmes produits que les leaders du marché, mais vous ne pourrez pas égaler leurs prix. Vous ne vous démarquerez simplement pas suffisamment pour que votre entreprise prospère.
  • Votre public cible sera trop large.  Qui est votre acheteur ? Si vous vendez à tout le monde, vous aurez du mal à rendre vos campagnes de marketing efficaces. Elles doivent vraiment se concentrer sur un public particulier pour donner des résultats. En fin de compte, vous perdrez votre temps et votre argent précieux.
  • C’est tout simplement trop de travail. Il n’y a qu’un seul toi, n’est-ce pas ? Vous pouvez toujours augmenter votre chiffre d’affaires, mais à moins d’être Alice au pays des merveilles, la réduction de votre entreprise se traduira par de nombreux produits restants et de nombreuses nuits blanches.

Alors, suivez nos conseils et lorsque vous pensez vouloir lancer un magasin en ligne, commencez petit et soyez précis.

Pour revenir à l’exemple de notre magasin de jouets pour enfants, peut-être aimeriez-vous vous concentrer sur les livres pour bébés ? Si vous en faites votre créneau et que vous excellez vraiment dans ce que vous faites, vous pouvez dominer les grands magasins de jouets.

Comment ? C’est simple, vraiment :

  • Cela vous donne un avantage concurrentiel. Il y a une raison pour laquelle un chirurgien cardiaque n’opère pas les personnes ayant une jambe cassée. Vous devez viser à faire une chose vraiment bien et pas beaucoup de choses “juste OK”. Cela s’applique également à votre activité en ligne. Spécialisez-vous dans un domaine et vous obtiendrez un avantage concurrentiel.
  • Vous pouvez cibler votre marketing. Le fait d’opérer dans un créneau vous aide à comprendre exactement qui est votre client idéal. La vente de livres pour bébés réduit le nombre de personnes qui ont récemment eu un bébé. Ne vous laissez pas submerger par les données ; faites-les plutôt travailler pour vous.
  • C’est plus facile à automatiser. Lorsque vous avez une idée précise de ce que vous voulez vendre et des personnes qui seront les plus susceptibles de l’acheter, vous pouvez commencer à automatiser un grand nombre de vos tâches. Vous aurez beaucoup moins de travail pour réfléchir à vos prix ou à vos emballages si vous n’avez pas un magasin en ligne géant rempli d’articles de tailles et de prix différents.
Trend line chart displayed on screen

Étape 2 : Tendances, clients et concurrence

Maintenant que vous avez une idée précise du créneau dans lequel vous vous spécialiserez, vous pouvez passer à la réflexion sur les tendances, les clients et la concurrence.

Pensez à ce qui suit :

  • Quel(s) produit(s) est(sont) en vogue sur votre marché en ce moment ?
  • Quels sont les clients qui achètent généralement des produits dans votre créneau ?
  • Avec quelles entreprises allez-vous être en concurrence ?

Obtenir des réponses à ces questions vous aidera à comprendre ce qui intéresse les clients en ce moment et pourquoi certaines entreprises sont plus performantes que d’autres.

Connaissez les tendances actuelles du marché

Vous devez examiner de près les meilleurs produits dans votre domaine et ce que les clients disent aimer.

Idéalement, vous voulez vendre des produits qui sont en demande, pas des produits que vous trouvez cool mais dont les autres n’ont pas l’utilité.

Faites également attention à ce que les clients n’aiment pas dans le produit. Vous devez vendre un meilleur produit que vos concurrents, il est donc utile de tirer les leçons des erreurs des autres.

Vous pouvez également analyser les mots clés et les termes de recherche que les gens ont utilisés. En sachant ce que les gens recherchent, vous pourrez mieux répondre à leurs besoins.

Veillez également à penser en fonction des saisons. Ce n’est peut-être pas la meilleure idée de vendre des décorations de Noël au milieu de l’été, même si vous avez les plus belles guirlandes.

Connaissez votre acheteur idéal

C’est une étape logique pour établir le profil de votre client idéal. Afin de comprendre votre public cible, commencez par vous poser des questions comme

  • Quel âge ont-ils ?
  • Où habitent-ils ?
  • De quel sexe sont-ils ?
  • Quel genre d’emploi exercent-ils ?
  • Ont-ils une famille ?
  • Quel est leur revenu annuel ?
  • Quels sont les principaux défis auxquels ils sont confrontés ?

À ce stade, il est permis de faire des hypothèses, mais utilisez les analyses de produits et les tendances de recherche pour obtenir des informations précises.

Une fois que vous avez une idée de l’acheteur idéal, contactez quelques représentants de votre public cible.

Imaginons que vous lanciez une boutique en ligne qui vend des articles de pêche.

Votre client idéal pourrait être un homme de la classe moyenne, âgé de 40 ans et plus, qui aime la pêche et occupe un emploi nécessitant des études universitaires. Il a une petite famille et vit en banlieue, a probablement deux voitures et il lui reste une somme considérable à payer sur son hypothèque.

Vous connaissez peut-être même quelqu’un qui correspond parfaitement à la description. Parlez à cette personne.

Si vous n’êtes pas en mesure de parler à votre client idéal en personne, vous pouvez effectuer des enquêtes en ligne ou organiser un groupe de discussion.

Allez sur les forums de loisirs et demandez à rejoindre un ou deux groupes sur Facebook. Plus vous en saurez sur votre acheteur, mieux vous pourrez résoudre les problèmes qu’il rencontre avec vos produits.

Connaissez votre compétition

La dernière chose à savoir, c’est à qui vous avez affaire sur le marché.

En ayant un créneau, vous devriez pouvoir réduire votre concurrence à une poignée d’autres magasins en ligne.

Ensuite, vous devez vous faire une idée des forces et des faiblesses de vos concurrents en :

  • Comprenant leurs flux d’achats et leurs processus de commande. Vous devez savoir ce que vos concurrents vendent et comment fonctionne leur processus de commande, de la liste des produits à l’expédition. Non seulement cela vous aidera à trouver de nouveaux produits à vendre en ligne, mais vous pourrez aussi avoir des idées sur les politiques de remboursement et le flux d’achats lui-même.
  • Apprendre ce qu’ils font bien. Lisez les critiques et notez les choses que vos concurrents font vraiment bien. Il peut s’agir d’excellentes campagnes de marketing, d’une conception intuitive de la boutique ou d’un excellent service à la clientèle. Tirez-en des leçons et faites-le encore mieux sur votre propre site de commerce électronique.
  • Se faire une idée de ce qui ne va pas. Comme le monde des évaluations en ligne peut être brutal, faites-vous aussi une idée des lacunes de vos concurrents. Si un client n’a attribué que 3 étoiles sur 5 à l’expérience d’achat en raison de retards de livraison, assurez-vous que vos commandes arrivent à temps, tout le temps.
Une personne qui étudie il livre de marketing digital

Étape 3 : Quelle est votre stratégie de marketing

Attendez, pourquoi ne construisons-nous pas déjà un magasin de commerce électronique ?

Vous avez votre créneau, vous connaissez vos produits et les personnes à qui vous allez vendre. Le marketing n’est-il pas une chose à laquelle vous pensez lorsque vous êtes sur le point de commencer à vendre ?

Non, il serait alors trop tard.

Avoir une idée précise de la manière dont vous allez faire connaître votre boutique en ligne dans le monde de la vente en ligne demande plus de planification que vous ne le pensez.

N’oubliez pas : votre stratégie de marketing déterminera vos chiffres de vente et, en fin de compte, votre résultat net. Vous voulez absolument faire un bon marketing et cela demande de la planification.

Comme la prochaine étape du lancement d’une boutique en ligne consiste à choisir un modèle commercial, vous devez savoir quels canaux de commercialisation vous seront les plus utiles.

Construire votre boutique en ligne sur une plate-forme qui ne prend pas en charge le marketing axé sur le référencement, par exemple, pourrait rendre inutile votre recherche méticuleuse de mots-clés.

Avoir une idée claire de la manière dont vous allez commercialiser votre entreprise dès le début vous aidera également à choisir la bonne plateforme de commerce électronique.

Pour éviter de vous tromper, passons en revue les deux principaux moyens de promouvoir votre entreprise en ligne.

Optimisation aux moteurs de recherche (SEO)

La mise en place d’une stratégie d’optimisation du marketing des moteurs de recherche est simple.

Tout d’abord, vous trouvez les mots clés (les mots exacts que les gens tapent dans le champ de recherche lorsqu’ils recherchent quelque chose sur Google) pour vos produits. Ensuite, vous optimisez vos pages pour ces mots clés.

Cela implique d’avoir un contenu de haute qualité sur votre site web, d’utiliser les bons mots clés dans les rubriques et de s’assurer que l‘intention de recherche est bien satisfaite.

Tout cela peut vous propulser en tête des résultats de recherche, ce qui est un bon point de départ si vous voulez attirer de nouvelles entreprises.

Avec une bonne stratégie de référencement, les personnes qui recherchent les produits que vous proposez vous trouveront plus facilement.

Plutôt que d’avoir un trafic non pertinent venant de partout sur Internet, vous devriez plutôt vous concentrer à attirer l’attention des personnes qui recherchent déjà vos produits.

Une stratégie de marketing SEO est excellente pour le commerce électronique pour ces raisons :

  • Elle est fiable. Si vous avez effectué une recherche par mots clés, le nombre de personnes qui viennent sur votre site web via les moteurs de recherche sera généralement stable ou en augmentation, surtout si vous pouvez vous classer sur la première page de résultats. Cela signifie que vous pouvez compter sur les revenus qu’il génère.
  • Vous obtenez des visiteurs pertinents. Comme les gens recherchent déjà les produits que vous vendez, ils sont plus susceptibles de passer commande une fois qu’ils ont atterri sur votre site web.
  • C’est rentable. Comme vous ne payez personne pour figurer en tête des résultats de recherche, le trafic que vous générerez grâce au référencement est relativement bon marché.

Mais comme toute bonne chose dans la vie, il y a des inconvénients à choisir le référencement comme principale stratégie de marketing.

C’est parce que :

  • Cela prend un certain temps. Nous détestons vous le dire, mais vous n’arriverez pas à la première page des résultats de recherche du jour au lendemain. Il faut des semaines, voire des mois, pour que votre contenu arrive sur la première ou la deuxième page. Ce n’est pas impossible à réaliser, mais vous devez être prêt à investir suffisamment de temps pour en voir les effets.
  • Cela demande beaucoup d’efforts. La seule façon de commencer à être classé sur Google est de produire un contenu qui répond le mieux à l’intention de recherche. C’est ce que les gens recherchent, en gros. Vous devrez inclure des mots-clés de produits sur les bonnes pages de produits, ainsi que créer un contenu utile pour d’autres mots-clés et pages non liés à des produits (pensez aux articles de blog). Plus votre contenu est de qualité, plus les gens l’utiliseront comme ressource et comme lien vers votre page. Votre classement dans Google augmentera.

Ainsi, une stratégie de marketing SEO est excellente si vous avez le temps, n’avez pas un gros budget et avez beaucoup de patience.

Elle est particulièrement adaptée aux niches dans lesquelles vous pouvez créer de nombreux contenus connexes.

Par exemple, vous trouverez probablement beaucoup de sujets de discussion si vous avez une boutique en ligne de fournitures pour l’artisanat. Vous pouvez écrire des blogs sur l’artisanat saisonnier en rapport avec les enfants, les différentes techniques ou les dernières tendances.

Vous avez compris.

Pubs payantes

C’est l’une des stratégies de marketing en ligne les plus traditionnelles et les plus connues, mais elle n’est pas gratuite.

En bref, vous créez une annonce et achetez un espace publicitaire sur les sites web où vous voulez qu’elle soit diffusée.

Les sites web les plus importants et les plus populaires qui offrent de l’espace publicitaire sont les plateformes de médias sociaux.

Vous avez probablement déjà vu de nombreuses publicités sur Facebook, sur la droite, ou entre les messages de vos amis en tant que contenu sponsorisé.

Vous avez peut-être aussi vu des influenceurs de médias sociaux créer du contenu pour promouvoir un produit ou une marque en particulier.

La popularité de la publicité sur les médias sociaux est due au nombre de personnes qui utilisent chaque plateforme, à la richesse des informations que les plateformes possèdent sur leurs utilisateurs et au temps que ces derniers passent sur les sites.

Les marques et les entreprises doivent être là où se trouve leur public et essayer de cibler leurs publicités afin qu’elles soient susceptibles d’être vues par des clients potentiels.

Ce type de marketing fonctionne particulièrement bien pour les produits et services qui le sont :

  • Destinés aux consommateurs. Pensez aux plus grands et aux meilleurs sites web pour les annonces payantes – Google, Facebook et Instagram. Sur chaque plateforme, les plus grands publics sont les consommateurs, plutôt que les entreprises. Un produit conçu pour le marché des consommateurs fonctionnera mieux lorsqu’il s’agira d’une stratégie de publicité payante.
  • Visuellement attrayant. Imaginez que les médias sociaux soient un centre commercial. Les gens ne vont pas seulement au centre commercial pour acheter des choses, mais aussi pour se promener tranquillement, traîner avec leurs amis et faire du lèche-vitrine. Le même principe s’applique aux médias sociaux. Les gens y sont avant tout pour interagir avec leurs amis et leur famille. Un produit très visuel attirera l’attention du consommateur.
  • Pas trop cher. Assurez-vous que le prix de votre produit est correct afin que les gens puissent agir de manière impulsive. S’il est trop cher, la probabilité que quelqu’un clique sur votre publicité est plus faible. Ne payez pas pour une publicité qui ne tient pas la route.

    Ce n’est pas trop compliqué. Les consommateurs devraient comprendre votre produit en quelques secondes. Si votre publicité est trop complexe, vague ou peu claire, les gens la passeront sous silence.

Dans le cas des publicités payantes, il y a quelques éléments à garder à l’esprit si vous voulez que votre campagne soit couronnée de succès.

Elles peuvent être coûteuses. La diffusion des annonces n’est pas gratuite ; vous devez être prêt à investir de l’argent au départ, sans avoir vraiment la garantie de réaliser un bénéfice.

De plus, il faut du temps pour créer, mettre en place et optimiser vos campagnes publicitaires payantes. Si vous cherchez une solution rapide, désolé de vous décevoir.

Opter pour les publicités payantes comme principale stratégie de marketing fonctionne généralement bien si votre produit est quelque chose que vous pourriez vendre dans un centre commercial.

Vous pouvez également combiner une ou deux annonces payantes avec votre stratégie de référencement, si vous visez déjà un classement pour des mots-clés particuliers.

Le fait d’afficher une annonce en haut de la page peut être un excellent moyen de mettre la main sur des personnes qui recherchent déjà des produits que vous vendez.

Business model écrit sur un tableau

Étape 4 : Choisissez un modèle de business

Vous avez une idée précise de l’objectif principal de votre activité en ligne et de la manière dont vous allez faire connaître votre site de commerce électronique.

Maintenant, nous pouvons passer à la réflexion sur le quotidien de votre entreprise.

Puisque votre boutique sera en ligne, une décision importante à prendre concerne votre inventaire. Il existe deux grands modèles commerciaux qui fonctionnent bien avec un site de commerce électronique.

Vous pouvez soit contacter directement les fabricants, acheter une certaine quantité des produits que vous souhaitez vendre et utiliser votre espace libre, soit louer un espace de stockage pour entreposer votre stock.

Une autre façon populaire de démarrer votre activité en ligne est de s’associer à un dropshipper. Cela signifie que vous collectez les commandes des clients et les envoyez au fournisseur.

Le fournisseur envoie ensuite la commande directement au client. De cette façon, vous n’avez pas du tout à vous préoccuper de l’inventaire physique ou de la gestion de la chaîne d’approvisionnement.

Ces deux méthodes ont leurs avantages et leurs inconvénients, alors examinons les deux en détail pour comprendre laquelle fonctionne le mieux pour votre boutique en ligne.

Avantages et inconvénients de la tenue d’un inventaire

Si vous êtes de la vieille école ou si vous aimez simplement voir votre produit “en chair et en os”, vous préférerez peut-être tenir un véritable inventaire et vous occuper vous-même du processus d’expédition. 

L’achat de L’inventaire pourrait être bon pour votre entreprise, si vous :

  • Vous êtes en train de créer une marque. Si vous ne cherchez pas seulement à faire de l’ombre, mais que vous voulez créer une marque autonome, vous devez avoir un contrôle total sur l’expérience du client. Cela inclut l’emballage des commandes par vous-même (vous pouvez ajouter une note de remerciement personnalisée) et le suivi des envois.
  • Vous voulez avoir une marge bénéficiaire plus élevée. Bien que le dropshipping soit pratique, vous pouvez tout aussi bien éviter les intermédiaires. Lorsque vous achetez des produits en grandes quantités, vous réalisez un bénéfice plus élevé par produit vendu.
  • Vous voulez avoir une marge bénéficiaire plus élevée. Bien que le dropshipping soit pratique, vous pouvez tout aussi bien éviter les intermédiaires. Lorsque vous achetez des produits en grandes quantités, vous réalisez un bénéfice plus élevé par produit vendu.
  • Vous pensez que la qualité des produits est une priorité absolue. Pouvoir voir l’aspect de votre produit et de son emballage peut vous aider à vous améliorer. Peut-être que le ruban adhésif que vous utilisez pour fermer le colis est vraiment difficile à découper, ou que la façon dont la boîte est fabriquée rend le recyclage difficile.

Il y a cependant quelques inconvénients à conserver son propre stock :

  • C’est cher. Vous avez besoin d’argent pour acheter les produits en gros, donc à moins d’avoir un capital de départ, cela pourrait être hors de question.
  • Cela prend de la place. Mille cartes postales prennent beaucoup moins de place que la même quantité de bottes. Mais en général, vous devez réfléchir à l’endroit où vous conservez votre stock si vous ne voulez pas louer un espace séparé pour celui-ci.
  • Cela prend du temps. C’est un jeu amusant d’envoyer un colis à votre grand-mère par la poste. Mais si vous n’êtes pas prêt à sortir de la maison pour emballer et expédier une grosse commande qui arrive le week-end, la tenue d’inventaire n’est peut-être pas pour vous.

Ainsi, garder votre propre stock pourrait être la bonne façon de gérer votre boutique en ligne si vous êtes obsédé par le perfectionnement de votre marque et que vous voulez avoir un contrôle total sur l’ensemble du processus de vente.

Avantages et inconvénients du dropshipping

Le Dropshipping a permis aux gens de s’essayer plus facilement à la gestion d’un magasin de commerce électronique.

Ceux qui jurent par le dropshipping remarquent qu’il :

  • Fait gagner du temps. Si vous n’aimez pas emballer les commandes les unes après les autres ou avoir de longues conversations avec les fabricants, la création d’une entreprise de dropshipping est certainement faite pour vous.
  • Fait gagner de l’espace. Si vous n’avez pas de problème pour garder quelques boîtes de porte-clés dans votre couloir, essayer de stocker 1 000 paires de chaussures est un peu plus problématique. Comme vous ne faites que transmettre les commandes à un fournisseur, vous n’avez pas à vous soucier de l’inventaire.
  • Fait gagner de l’argent. Vous économisez de l’argent. Ne pas avoir à acheter de stock à l’avance vous permet d’économiser beaucoup d’argent et vous évite de vous retrouver avec ces 1 000 étuis de téléphone dont personne ne voulait.

La vente par correspondance fonctionnait de la même manière. Ainsi, si le principe commercial existe depuis les années 60, le dropshipping a vraiment décollé il y a une dizaine d’années et ne montre aucun signe de ralentissement.

Le Dropshipping a rendu l’entrepreneuriat en ligne beaucoup plus accessible à toute personne souhaitant créer une boutique en ligne.

Bien sûr, en fonction de votre niche et de votre objectif, le dropshipping peut présenter des inconvénients comme :

  • Manque de contrôle. Bien que vous n’ayez pas vraiment votre mot à dire dans les processus de fabrication ou d’expédition, vos clients viendront vous voir s’ils rencontrent des problèmes avec le processus d’expédition ou le produit lui-même.
  • Les retours sont longs ou inexistants. Au lieu que le client vous renvoie le produit pour gérer directement la situation, le processus de retour d’un produit expédié par dropshipping peut prendre des semaines. C’est le cas si votre partenaire autorise les retours au départ.
  • Absence de marque. La plupart des fabricants de dropshipping ne vous permettent pas de personnaliser l’emballage et peuvent même ajouter leurs propres brochures promotionnelles d’autres produits dans les commandes de vos clients. Si vous créez une marque sérieuse, vous pourriez vouloir que vos clients reçoivent des colis de marque par la poste.

Ainsi, si le dropshipping a permis d’égaliser le terrain de jeu du commerce électronique et constitue un excellent moyen de démarrer rapidement, vous devez travailler très dur pour garder vos clients satisfaits.

Ce n’est pas non plus la meilleure solution pour ceux qui veulent construire une grande marque.

Hello stranger enseigne d'un bâtiment

Étape 5 : Trouver le nom parfait (et le rendre officiel)

Bon, on en est enfin aux choses amusantes et créatives. Enfin, presque.

Car si le choix du nom de votre entreprise est amusant, c’est aussi quelque chose qu’il ne faut pas négliger. Vous ne voulez pas finir par détester le nom de votre entreprise dans quelques années.

Il peut être difficile de trouver de bons noms d’entreprises. L’utilisation d’une liste de contrôle peut donc vous aider à vous faire une idée plus précise de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas.

Faites attention à ces points :

  • Pertinence. Si votre magasin est spécialisé dans les articles pour animaux de compagnie, ne lui donnez pas un nom lié à l’industrie automobile. Assurez-vous que le nom que vous choisirez est pertinent pour votre secteur d’activité.
  • L’orthographe. Ne vous retrouvez pas sur cette liste des pires noms d’entreprises. Assurez-vous que votre nom est facile à épeler et à prononcer, et qu’il a un sens. Pensez à toutes les associations potentielles qu’il pourrait avoir, et pas seulement dans votre propre langue.
  • Le nombre de mots. Tout ce qui dépasse 3 mots rend le nom de votre entreprise un peu lourd à porter, alors essayez de vous en tenir à 1 ou 3 mots. Cela vous aidera également pour votre nom de domaine. 
  • Conflits d’intérêts. Faites attention aux noms de marque, car vous pourriez vous attirer beaucoup d’ennuis. Faites une vérification approfondie des antécédents du nom que vous avez choisi.   
  • Le test du barreau. Un bon nom d’entreprise doit passer le test du barreau. Cela signifie que le nom que vous avez choisi doit être assez facile à retenir, à prononcer et à entendre s’il est dit à un ami dans un bar très fréquenté. C’est une bonne excuse pour aller au pub et faire des “recherches sur les entreprises”. 
  • Disponible avec un domaine .com. Une fois que vous avez quelques idées de nom d’entreprise, vérifiez qu’elles sont disponibles sous forme de noms de domaine et avec une extension de domaine .com. En fonction de votre domaine, vous pouvez choisir une extension plus flashy (.io ou .xyz), mais le domaine .com est le plus facile à retenir pour vos clients. 

Après avoir établi une liste restreinte de 3 à 5 noms, il est temps d’y réfléchir et d’y revenir le lendemain. 

Pour éviter de devenir aveugle à votre propre génie, demandez l’avis d’autres personnes. Faites un sondage auprès de vos amis et de votre famille, et demandez-leur pourquoi ils choisiraient un nom particulier. 

Une fois que vous avez choisi votre nouveau nom, vous pouvez vous atteler aux autres tâches qui accompagnent la création d’un magasin en ligne et d’une entreprise.

Pour commencer, vous voulez enregistrer votre nom de domaine et régler votre hébergement web

Recherchez un fournisseur d’hébergement web qui offre un temps de fonctionnement élevé et dispose de solides caractéristiques de sécurité comme les certificats SSL. Vous ne voulez pas dissuader quiconque d’effectuer un achat sur votre site qui ne dispose pas d’un processus de paiement sécurisé. 

Vous pouvez aussi vous faciliter la vie et choisir une plateforme de commerce électronique qui s’occupe à la fois de votre domaine et de votre hébergement, comme Zyro.

Rendez-le officiel 

Maintenant que vous êtes officiellement en ligne, l’étape suivante consiste à enregistrer votre nouvelle entreprise auprès des autorités locales en tant qu’entité commerciale. 

Le processus diffère d’un pays à l’autre, mais il consiste généralement à remplir certains formulaires et à décider de la composition juridique de votre entreprise. 

Vous pouvez soit opter pour une entreprise individuelle, ce qui signifie qu’il n’y a pas de réelle différence entre vous en tant qu’individu et votre entreprise. 

La fiscalité est généralement beaucoup plus facile à gérer en tant qu’entrepreneur individuel, mais voici un avertissement : si votre entreprise contracte une quelconque dette, vous serez personnellement responsable. 

Vous pouvez également opter pour la création d’une société à responsabilité limitée (SARL). De cette façon, votre patrimoine personnel n’est pas affecté par un mauvais exercice, puisque votre société est une entité distincte de vous en tant que personne. Vous devrez payer des impôts supplémentaires. 

Cherchez aussi un bon comptable à ce stade. Vous pouvez économiser beaucoup d’argent en confiant à un professionnel le soin de s’occuper de vos déclarations fiscales et de votre comptabilité. 

Echantillons de produits sur une table

Etape 6: Branding

Vous êtes là ? Super. 

Vous pouvez sortir votre carnet de croquis et commencer à réfléchir au look de votre nouvelle entreprise. 

Bien que les choix puissent sembler infinis, vous avez probablement déjà une idée de ce que vous aimez, sans même vous en rendre compte: 

  • Faites une liste des entreprises qui vous plaisent. Ne réfléchissez pas trop. Inscrivez simplement les marques et les noms qui vous viennent à l’esprit. 
  • Réfléchissez aux raisons pour lesquelles vous avez choisi ces marques. Dressez la liste des éléments les plus mémorables de leurs logos, de leurs publicités ou de leur marque dans son ensemble. Peut-être que leur jingle publicitaire est un véritable ver d’oreille, ou que vous avez déjà bénéficié d’un service client exceptionnel de leur part. 
  • Rassemblez toutes les choses mémorables et positives. Vous avez dressé une liste de toutes les choses qui vous distinguent dans les entreprises que vous aimez. Maintenant, mettez-les en pratique dans votre propre magasin de commerce électronique. 

Que vous ayez appris que vous aimez tout ce qui est vert ou que vous accordez une réelle valeur aux entreprises qui ont une ambiance décontractée, vous avez un bon point de départ. 

Bien qu’il soit acceptable d’emprunter de bonnes idées, vous ne devez pas toucher à des objets qui sont des marques déposées ou dont les droits sont entièrement réservés. Il ne s’agit pas seulement d’éléments visuels comme les logos, mais aussi de certains mots utilisés dans les noms commerciaux déposés. 

Quel est votre mission ?

L’étape suivante consiste à réfléchir à la mission de votre marque et aux valeurs que vous voulez communiquer au monde.

Une bonne déclaration de mission doit pouvoir servir de slogan autonome pour résumer la personnalité de votre entreprise. 

Les valeurs de votre marque doivent également se refléter dans votre design. 

Si vous souhaitez offrir une excellente expérience à vos clients, mais que votre site web est confus et difficile à parcourir, ou que vos campagnes de marketing n’ont guère de sens, les valeurs de votre marque vous apparaîtront comme des promesses en l’air. 

Ne diminuez pas la confiance que vos clients ont en vous et que vous vous efforcez d’établir.

Checklist pour le branding 

Lorsque vous réfléchissez à votre stratégie de marque, concentrez-vous sur des éléments tels que 

  • Votre logo. En tant que pièce maîtresse de votre marque, vous voulez opter pour quelque chose d’intemporel, de simple et de mémorable. 
  • La palette de couleurs de votre marque. Les couleurs peuvent être associées à une variété de choses. Les nuances de bleu peuvent vous rappeler le bord de mer ou un ciel bleu clair (les compagnies de voyage aiment utiliser le bleu dans leur stratégie de marque). De même, le vert est généralement associé à la nature (pensez aux forêts, à Whole Foods et à Greenpeace). Que représente votre marque et quelles associations voulez-vous qu’elle ait ?
  • Les polices de caractères et la typographie. Bien qu’une police de caractères puisse sembler être un détail minuscule, vous voulez que les gens puissent lire ce qui se trouve sur votre site web, vos courriels et vos dépliants imprimés, n’est-ce pas ? Choisissez la police principale pour les titres et quelques caractères accentués, et le tour est joué. Choisissez une police claire et facile à lire, même à distance.
  • La voix, le ton et le style de votre marque. À qui vous adressez-vous ? Si votre principal public cible est constitué d’enfants, vous vous adresserez probablement différemment à eux qu’à une salle remplie de professionnels du monde des affaires. Adaptez votre voix et votre ton aux personnes que vous souhaitez voir devenir vos clients payants. Ne rendez pas votre message difficile ou ennuyeux pour eux.

Obetenez des échantillons de produits

Un bon moyen de voir comment votre marque fonctionne réellement dans la pratique est de mettre la main sur un échantillon de produit

Si vous gérez votre propre stock, vous devez parler à vos fabricants. Ils sont généralement heureux de vous envoyer un échantillon de votre produit, mais vous devrez probablement le payer.

Il est extrêmement précieux de pouvoir voir l’aspect de l’emballage et de savoir s’il y a des défauts dans le produit lui-même. Cela vous aidera à éliminer les plaintes potentielles avant qu’elles ne se produisent.

En attendant, en tant que dropshipper, mettre la main sur un échantillon de produit peut ne pas être aussi facile, et cela dépend du fournisseur avec lequel vous avez conclu un partenariat. 

Même si vous n’avez pas grand-chose à dire sur l’emballage, cela vaut la peine de voir à quoi ressemble votre produit et comment il est emballé.

Personne travaillant dans un espace de travail à l'aide d'un ordinateur

Etape 7: Créez votre boutique en ligne

OK – maintenant nous parlons vraiment. Il est temps de mettre en place votre boutique numérique.

Il existe de nombreuses façons de mettre en place votre magasin de commerce électronique : 

  • Vous pouvez en créer un à partir de zéro. Cette méthode est la plus longue, la plus coûteuse et la plus compliquée. À moins que vous ne soyez un développeur web à la recherche d’un projet parallèle, vous devrez engager un professionnel pour créer votre site web à partir de zéro.
  • Mettez-en un ensemble sur un CMS. C’est l’option de difficulté intermédiaire. Une plateforme CMS vous permet de créer un site web en utilisant des thèmes et des plugins, vous n’aurez donc pas besoin de faire tout le travail de conception ou de codage. Cependant, si vous êtes débutant en commerce en ligne, un CMS peut être encore trop difficile. 
  • Utilisez un créateur de site web. C’est un moyen rapide et facile de se connecter à Internet et cela ne fera pas de tort non plus. Vous pouvez généralement les essayer gratuitement ou avec un essai gratuit, alors rangez cette carte de crédit pour l’instant.

Nous vous recommandons de faire appel à un créateur de site web, surtout pour votre première boutique en ligne. Mais pourquoi, vous demande-t-on ? C’est parce que cela vous fera gagner du temps et de l’argent. 

Développer quelque chose à partir de zéro prend beaucoup de temps. De plus, si vous payez quelqu’un pour développer un site web pour vous, cela vous coûtera cher. Selon la complexité de votre projet web, vous pourriez avoir à payer un montant à quatre ou cinq chiffres. 

Un créateur de site web vous permet également d’avoir un contrôle total. Vous ne voulez pas dépendre d’un tiers chaque fois que vous voulez modifier la description d’un produit sur votre site web, n’est-ce pas ? 

Lorsque c’est vous qui créez le site web, vous pouvez le modifier aussi souvent que vous le souhaitez. 

Choisissez le bon créateur de site

Vous voulez lancer vos campagnes de marketing et faire en sorte que votre entreprise aux belles marques soit visible par tous, pronto. 

Après tout, vous vous en êtes probablement vanté auprès de vos amis et de votre famille depuis que vous avez choisi le nom parfait pour votre entreprise. 

Pour créer une entreprise en ligne, il faut tout autant gagner un temps précieux et s’amuser que travailler dur. 

Un créateur de site web est un choix naturel pour que cela se fasse le plus rapidement possible.

Voici quelques éléments importants que vous devriez trouver dans un créateur de site web de qualité : 

  • Interface intuitive. Personne n’a le temps d’apprendre tous les tenants et aboutissants d’un constructeur compliqué et dépassé. Si le créateur du site web lui-même ne vous guide pas dans le processus de création du site, cela ne vaut pas la peine de perdre votre temps.
  • Modèles gratuits. Le concepteur de votre site web doit proposer un grand choix de modèles de bonne qualité, de sorte qu’il ne vous reste plus qu’à mettre à jour vos informations et peut-être à modifier quelques photos.
  • Réactivité. Votre boutique de commerce électronique peut être très jolie sur un écran d’ordinateur, mais elle peut aussi être inutile sur un téléphone portable. Un bon concepteur doit rendre votre site web réactif sur tout type d’écran afin que votre marque soit toujours bien vue.
  • La vitesse. Surtout avec une boutique en ligne, plus le chargement est long, plus vous risquez de perdre vos visiteurs. Assurez-vous que votre plateforme est optimisée pour une vitesse maximale.

Votre boutique doit également prendre en charge les principales méthodes de paiement, des cartes de crédit à PayPal.

Avec un constructeur de premier plan comme Zyro, le processus est simple : vous choisissez un modèle, vous le personnalisez à votre goût, vous ajoutez vos produits et vous cliquez sur Publier.  

Faites attention aux détails 

Votre boutique de commerce électronique s’appuie sur de bonnes photos de produits pour vendre vos produits, alors ne réduisez pas les coûts de vos pages de produits.

Si vous faites du dropshipping, utilisez des maquettes de générateurs pour donner aux gens une idée de l’aspect de vos produits “en chair et en os”. 

Si vous gérez votre propre stock ou si vous avez commandé des échantillons de vos produits, créez votre propre studio de photographie de bricolage. Avec un peu de recherche sur l’éclairage et les angles de prise de vue, vous pouvez obtenir des résultats étonnamment beaux.

Incluez des descriptions claires et faciles à référencer de vos produits, et montrez des photos de vos produits en studio et en action. Vous pouvez même réaliser des collages de photos de produits pour créer des opportunités de ventes incitatives : choisissez un article et créez une collection d’articles autour de lui. 

Il peut s’agir d’une robe que l’on peut assortir de quelques accessoires, d’un chapeau et de chaussures. Ou encore, on peut choisir un outil de jardinage et créer une scène de jardinage à part entière autour de celui-ci, en y incluant quelques pots de plantes et un arrosoir à l’image également.

Vitrine avec autocollants et mannequins de vente

Etape 8: Commencez à vendre

Roulement de tambour, s’il vous plaît : il est temps de célébrer le lancement officiel de votre magasin. 

Prenez votre soirée, mettez vos pieds en l’air et détendez-vous. Vous avez fait le premier pas et vous avez compris comment construire une boutique en ligne à partir de zéro. 

Maintenez l’élan et mettez en œuvre votre stratégie de marketing. 

Commencez à produire un contenu exceptionnel pour votre blog et vos campagnes de marketing par courriel. Veillez à suivre le classement de vos mots clés les plus importants. Demandez à vos amis et à votre famille, ainsi qu’à leurs amis, de partager le mot de votre boutique en ligne. 

Et, avant que vous ne le sachiez, vous commencerez à entendre parler de votre magasin de commerce électronique dans les conversations, tant en ligne que hors ligne.

Pourquoi ne pas vous préparer dès aujourd’hui à un avenir prospère ? 

Écrit par

L'avatar de l'auteur

Roua Krimi

Rejoignez la conversation

Votre adresse mail ne sera pas publié. Tous les champs sont requis.